LES VOIES JAUNES un film de Sylvestre Meinzer


Jeudi 17 mars à 20h30 La projection sera suivie d’une discussion avec Sylvestre Meinzer, Nicolas Bernard, l’un des protagonistes du film, et Michèle Riot-Sarcey, historienne.

Le film de MÉMOIRES D’UN CONDAMNÉ  de Sylvestre Meinzer a été programmé en 2017 à notre festival. Vous trouverez plus d’informations en bas de cette page .

Revêtus d’un gilet jaune, des femmes et des hommes se sont rassemblés pour exprimer leur colère et leur détermination à changer de monde. Sur une ligne qui va du Havre à Marseille, derrière l’image tranquille des paysages, d’une nature sereine et des scènes de la vie ordinaire, des voix d’anonymes apparaissent et se répondent.

Ils ont sorti leur gilet phosphorescent, quitté leurs campagnes, petites villes, zones périurbaines et périphériques, pour rejoindre les ronds-points et les grands centres urbains, pour qu’on les voie, eux, les invisibles et pour qu’on les entende, eux, les inaudibles… 

Mais a-t-on bien voulu regarder et écouter ces lieux qu’ils habitent au quotidien, qu’ils voient de leur fenêtre, qu’ils traversent en allant conduire leurs enfants à l’école ? Et peut-on chercher ailleurs que dans les manifestations et les actions – dont on a vu l’ampleur – le timbre de leur voix, la forme de leurs désirs, la couleur de leurs rêves ? 

Dans une traversée en diagonale de la France, bordée par deux grands ports ouverts sur le monde, et en passant par la Normandie, la région Centre, l’Auvergne et la Provence, le film cherche à sortir de l’ombre ces lieux et ces voix qui nous racontent un soulèvement unique dans l’histoire. Au plus près de cette mobilisation extraordinaire, et dans les lieux les plus ordinaires où le trouble est apparu, la caméra agit comme une caisse de résonance.

La projection sera suivie d’une discussion avec Sylvestre Meinzer, Nicolas Bernard, l’un des protagonistes du film, et Michèle Riot-Sarcey, historienne.

Sylvestre Meinzer est ethnologue, réalisatrice de films et photographe. Après avoir travaillé dans le costume et la scénographie, elle collabore à la Mission du Patrimoine Ethnographique et intègre le Laboratoire d’Ethnologie Urbaine du CNRS d’Ivry. Depuis sa formation aux Ateliers Varan et à l’école des Gobelins, elle pratique le cinéma documentaire et la photographie expérimentale. Elle a réalisé de nombreux films, pour des musées (Au service des nuages, au Musée d’art moderne André Malraux du Havre), la télévision (Pour un panier de truffes, Arte), pour le cinéma (Mémoires d’un condamné) et participé à quelques expositions. Elle dirige des ateliers artistiques auprès de publics empêchés (Hôpitaux pédiatriques, EHPAD, prison…) dans le cadre de l’association Les Impatients qu’elle a créée.

Production : SaNoSi Productions

Image : Sylvestre Meinzer

Son : Sylvestre Meinzer, Isaac Azoulay

Pour aller plus loin:

Accueil » L’Annuaire des membres d’AprèsVaran » 2017 – Sylvestre Meinzer – MÉMOIRES D’UN CONDAMNÉ

2017 – Sylvestre Meinzer – MÉMOIRES D’UN CONDAMNÉ 

==


MÉMOIRES D’UN CONDAMNÉ

85 min, 2016, France

Production : Lardux Films

Avec le soutien de  : CNC COSI
PROCIREP
Pole Image Haute Normandie
Scam « Brouillon d’un rêve »
Sacem

Synopsis : « Le 25 novembre 1910, au nom du peuple français, la Cour d’Assise de Seine Inférieure déclare Jules Durand coupable de complicité d’assassinat et ordonne qu’il ait la tête tranchée sur la place publique ».

Cette grave erreur judiciaire s’est passée au Havre et elle n’a laissée aucune trace. Les dossiers sur « Le Dreyfus des ouvriers » ont mystérieusement disparu et la ville n’a cessé de se reconstruire, recouvrant ses blessures d’un sédiment de nouveauté et d’oubli.

Muni de deux portraits de Jules Durand, je pars à la recherche de ce qui reste de sa mémoire. Je retrouve les lieux et les hommes que Jules Durand aurait pu rencontrer. Syndicalistes, dockers, hommes de justice, psychiatre, voisins… chacun se souvient de cette histoire et interroge, aujourd’hui, cet héritage. »

visuelréal

Sylvestre Meinzer

Après avoir travaillé dans le costume et la scénographie, suite à de nombreux voyages d’étude à travers le monde, Sylvestre Meinzer décide d’apprendre l’ethnologie. Elle collabore à la Mission du Patrimoine Ethnologique jusqu’en 2003, intégrant le Laboratoire d’Ethnologie Urbaine du CNRS d’Ivry. Elle observe l’évolution des cirques traditionnels et publie de nombreux articles ainsi qu’un livre « Le cirque classique, un spectacle actuel » chez L’Harmattan.

Montage : Sylvestre Meinzer

Image : Claire Childéric, Sylvestre Meinzer, Thomas Lallier »

Son : Dominique Vieillard, Graciela Barrault


A propos de Mina Rad

Mina Rad, filmmaker and producer has made the films about anthropologist and great film-makers : Jean Rouch (France), Pierre Perrault (Canada)and Renato Athias ( Brésil). She is the founder of Apresvaran, an alumni association of Ateliers Varan and director of the International Apresvaran Documentary Film Festival in Paris. "The Hupd’äh Enchanted Words of the Amazon - Masters of knowledge, narrated by Renato Athias", 52', 2020, "The future of the past, Pierre and Yolande Perrault", 61’, 2019, "Persian Tales, Jean Rouch in Iran", 57’, 2018, “Jean Rouch Persian look”, 52’, 2017. In 2012 her first film,made during Atelier Varan training, entitled “For me the sun never sets” was awarded the Best Documentary Film at Verity Festival in Iran, and the jury mentioned, “For the warmth and simplicity to tell a profound story.”

Laissez un commentaire