L’équipe


« APRÈS VARAN », Sur la route de Jean Rouch

est un collectif d’anciens élèves des Ateliers Varan qui a vu le jour en juin 2013, à l’initiative de stagiaires qui ont souhaité prolonger l’aventure Varan dès la fin de leur formation.

La soirée de lancement d’AprèsVaran c’était le 28 juin 2013, avec Claire Simon qui nous présentait son film Géographie humaine, précédé de son film de stage Varan, Moi non… ou l’argent de Patricia. Et puis depuis tant de chemin a été parcouru…Les trois ans d’activité d’AprèsVaran, 3 années du  festival AprèsVaran au travers de centaines d’heures de captations et d’interviews, dizaines de projections , ….

Pour formaliser les activités du collectif, l’association « APRES VARAN », Sur la route de Jean Rouch a été officiellement créée à Paris . Quelques fidèles de l’association ont toujours su être là lors des évènements que nous organisions. Les trois ans d’activité d’AprèsVaran et du festival AprèsVaran au travers de centaines d’heures de captations et d’interviews sont  en lignes sur ce blog  www.apresvaran.org.

L’équipe d’Après Varan et Festival Après Varan

Présidente d’honneur : Claire Simon (Varan 1998)

Présidente : Mina Rad (Varan 2013)

Membre d’honneur : Julie Bertuccelli (Varan 1994)

Trésorier « APRÈS VARAN », Sur la route de Jean Rouch :  Léonardo Antoniadis (Varan 1996)

Trésorier « Festival APRÈS VARAN » :  Yen Le Van  (Varan 2012)

cropped-VF-black.jpg                  LOGO APRESVARAN

« APRES VARAN », Sur la route de Jean Rouch,  se veut être une continuité de la transmission initiée par Jean Rouch autour du cinéma documentaire depuis la création de Varan. C’est un lieu d’échange et de réflexion sur le cinéma documentaire via : les projections, les ateliers par thème, la création de groupes de travail et les rencontres et retrouvailles d’anciens camarades. Un lieu où l’on développe son réseau professionnel.

Festival - flyer recto        Affiche Festival Apresvaran 2015       Affiche 2016          

La vocation de l’ association Festival APRES VARAN est d’ assurer des activités de recherche, de réflexion, de documentation, d’organisation d’évènements ouvert à l’international, festival, projection, débat, les ateliers, colloque et conférence dans le domaine audiovisuel. Elle a aussi pour vocation d’être un relais pour les oeuvres des anciens élèves des ateliers Varan, mais également un lieu de réflexions et d’échange ouvert à tous, ceux qui cultive cet état d’esprit en offrant notamment la possibilité d’organiser des avant premières, des festivals internationales des débats.

Les rédacteurs de ce blog

Mina Rad

Présidente de l’association AprèsVaran et coordinatrice du Festival AprèsVaran

Mina Rad présente Catherine RechardMina Rad, un parcours hors des sentiers battus

« Quitter son pays natal à l’âge de 18 ans, le lendemain de la révolution iranienne pour réaliser son rêve et devenir reporter internationale. 

Après des études d’histoire, de journalisme et de communication à la Sorbonne Paris IV, Mina Rad se lance dans le journalisme politique international, notamment en Asie Centrale . Elle travaille pour la BBC, RFI, l’AFP ….

En parcourant le monde, elle se découvre une autre passion, les musiques dites traditionnelles. Elle décide de s’y consacrer totalement, comme rédactrice en chef des suppléments Musiques du Monde pour Le Monde de la Musique . L’héritage musical des pays qu’elle découvre y est mis à l’honneur, notamment le Yémen, l’Egypte, Cuba, le Cap vert, l’ Inde …..

C’est en réalisant plusieurs reportages qu’elle constate que le documentaire  sonore et visuel ouvre une fenêtre sur l’univers . 

Entre 2011 et 2014 , elle décide de se former  à la fabrication et l’ écriture  documentaire aux Ateliers Varan.

Elle réalise une dizaine de films en tant que cinéaste documentaire. 

En 2012, son premier film « Pour moi le Soleil ne se couche jamais », reçoit le prix du meilleur film documentaire ainsi que la mention du jury, au Festival de la Vérité en Iran . 

Parmi ces films, notons la série de portraits d’Iraniens qui ont marqué l’ histoire de l’ Iran : « Cette famille de 60 personnes », et « Histoire de la famille Mafi ». 

Mina Rad s’intéresse aussi à la transmission du savoir et des méthodes de la réalisation de grands cinéastes comme Jean Rouch (France), Pierre Perrault ( Quebec, Canada) et Mehrdad Oskoui (Iran). 

En 2017, le film  » Jean Rouch Regards Persan », est diffusé par TV5 Monde à l’ occasion du centenaire de Jean Rouch. 

EN 2019, Le film « Contes Persan , Jean Rouch en Iran  » a été présenté au Festival International de film documentaire de Malgaco au Portugal. Il sera édité fin 2019 aux Editions Montparnasse .

EN 2019, elle tourne « L’ avenir du passé, Pierre et Yolande Perrault »,  à l’Isle aux Coudres ( Canada).

Ce film est en sélection officielle du Festival pour l’ Art à la FiFA à Montréal . Son film a été en selection offcielle de  Jean Loup Passak Awards au Festival International de film documentaire de Melgaco au Portugal en 2019.

E-mail : eventminarad@gmail.com                                                                       Site internet : www.minarad.fr

0611991577

 

leonardo AntoniadisLéonardo Antoniadis

Photographe et membre du bureau

Né à Rosario, Argentine, Leonardo Antoniadis fait des études en anthropologie et s’initie à la photographie à Buenos Aires. Ses premières expériences en photographie de presse se font dans le cadre de journaux locaux et dans le magazine du service « Paz y Justicia » dirigé par le prix Nobel de la Paix, Adolfo Pérez Esquivel. En 1991, déjà en France, il travaille en tant que pigiste pour des journaux et magazines : L’événement du jeudi, l’Humanité, Libération, Le Monde. Des études en anthropologie visuelle et une formation à la vidéo (aux Ateliers Varan), l’ouvrent un horizon au cinéma documentaire.

A partir de 1996 il réalise des reportages pour des organes de presse étrangère : El Mundo, La Nacion, Svenska Dagbladet. D’un point de vue personnel, il s’est toujours intéressé aux populations stigmatisées. Des reportages photographiques en profondeur et des vidéos documentaires sur des peuples Ocaina, Shipibo, Mataco, des habitants des bidonvilles en Amérique du Sud ou des Rom et Voyageurs en Europe ont été produits depuis les années 80.

En parallèle au travail professionnel de prise de vue il enseigne la photographie de reportage à Spéos Photographic Institute à Paris depuis 2002 .

E-mail : antoniadis.leonardo@wanadoo.fr                                 Site internet : www.leonardoantoniadis.com

 

Membres du bureau de l’association « AprèsVaran, sur la route de Jean Rouch » et Le Festival Apresvaran 2019 :

Yen Le Van Réalisatrice et monteuse

Mina Rad  Réalisatrice 

Léonardo Antoniadis  Photographe et réalisateur

Comité de sélection définitive du Festival International  Apresvaran 
Leonardo Antoniadis, Etienne Aussel, Corinne Bopp,
Yen Levan, Karine Pain, Mina Rad

 

Communication / graphisme & teaser  : Etienne Aussel 

Né en 1977 à Nice, Etienne Aussel est réalisateur documentariste et vidéaste pour le spectacle vivant. Opérateur de prise de vue de formation, il entre dans la vie professionnelle en 1999 par la danse contemporaine, en se consacrant d’abord à la vidéo et aux arts numériques. Il assiste des artistes majeurs de la scène actuelle tels que les chorégraphes José Montalvo et Dominique Hervieu (ParadisBabelle HeureuseOn danƒeLes PaladinsPorgy and Bess), ainsi que le Prix Nobel de littérature Gao Xingjian dont il monte le dernier long-métrage Le Deuil de la beauté

Tour de Babelle Un premier documentaire sur la danse dont il est l’auteur est diffusé en 2004 sur la chaîne Mezzo.

En 2009 il suit la formation de réalisation documentaire aux Ateliers Varan à Paris.

Deux de ses documentaires réalisés en Afrique de l’Ouest francophone sont distribués aux éditions l’Harmattan. Il monte des films de 52 minutes pour Zaradoc et Injam productions.

En 2012 et 2016, il co-signe avec la chorégraphe Claire Jenny les mises en scène de deux pièces : Effigies, installations vidéo interactives et performances (diffusée au Centre National de la Danse à Pantin, à l’Abbaye de Noirlac…) et Echo, pièce chorégraphique pour 5 danseurs (diffusée à l’Atelier de Paris – Carolyn Carlson, au CDA d’Enghien-les-Bains, au Prisme à Elancourt, au Théâtre de Vitry…) Il enseigne la création vidéo pour le spectacle vivant à l’école de cinéma 3IS.

Entre 2013 et 2015, il se consacre à l’écriture et la réalisation de SACRES, long-métrage documentaire en compétition officielle au FIPA à Biarritz et primé dans divers festivals internationaux, un film co-écrit avec Valérie Gabail.

En 2017, il est diplômé du Master 2 D2A en Droit, Economie et Gestion de l’Audiovisuel, parcours Marketing & Distribution, Université Paris 1 / Panthéon-Sorbonne – INA SUP.

Il intervient régulièrement en tant que réalisateur, cadreur et monteur au Théâtre National de la Danse – Chaillot ainsi qu’au CN D Cinémathèque de la danse sur des captations de spectacles et sur des portraits d’artistes. 

Avec la société 24 Images il cadre sur des captations Arte Concert.

Site web personnel avec extraits de ses réalisations : https://etienneaussel.wixsite.com/etienne-aussel

 

 

 

                                                                                                                                                                            

Contacts officiels :

apresvaran@gmail.com

festivalapresvaran@gmail.com

mobile : 0611991577