« Les heures heureuses » de Martine Deyres – Festival 2019


Projection Samedi 7 septembre à 16h

aux Ateliers Varan, 6 Impasse Mont Louis,75011 Paris.

« Les heures heureuses » de Martine Deyres, (77’,2019, France, Belgique, Suisse), Les films du Tambour de Soie et Bande à part Films.

Affiche_apresvaran2019_format_220x307webRVB

Synopsis 

Entre 1939 et 1945, pus de 40 000 internés sont morts de faim dans les hôpitaux psychiatriques français. Un seul lieu échappe à cette hécatombe, l’asile d’un village isolé du centre de la France: Saint-Alban-sur-Limagnole. Que s’est-il passé, ici et nulle part ailleurs, qui ait fait exception?
La réponse se trouve peut-être dans ces quelques heures de films amateurs que j’ai par hasard retrouvés et qui, surgissant du passé, viennent témoigner des milles et unes inventions quotidiennes d’un lieu de résistances.

Festival

Visions du Réel 2019

Prix

Visions du Réel 2019 Mention Spéciale

Affiche_apresvaran2019_format_220x307webRVB

Bio

Née à Lyon en 1972, Martine Deyres a d’abord suivi des Études théâtrales et été comédienne avant de se diriger vers le cinéma documentaire.
Formée aux Ateliers Varan puis à Lussas (Master 2 documentaire de création), elle a réalisé Lieu commun (2003) ou White Spirit (2006).

Elle s’intéresse depuis quelques années au monde de la psychiatrie. En travaillant à la préparation de son long métrage sur l’asile de Saint-Alban, elle a rencontré le célèbre psychiatre Jean Oury avec qui elle a réalisé un long film composé d’entretiens, « Le Sous-bois des insensés » (2015).

Les aides 

SCAM, CNC

Image : Philippe Boucq, Catherine Catella, Martine Deyres

Montage :Jean-Christophe Beauvallet, Dino Berguglia, Antoine-Marie Meert

Son:  Olivier Hespel, Marianne Roussy, Olivier Schwob

Les « petits mots » du comité sur le film

Un film bien documenté, un vrai travail de recherche et d’archive, un déroulement de récit intéressant.

Débat animé par Mina Rad


A propos de Mina Rad

Mina Rad est une réalisatrice documentaire. Elle a réalisé les film "Tienda Esquipulas" et "Pour moi le soleil ne se couche jamais". Par ailleurs, elle a travaillé comme reporter culturel pendant plus de 20 ans.

Laissez un commentaire