LE FESTIVAL APRÈS VARAN LIGNE EDITORIALE


LE FESTIVAL APRÈS VARAN

SEPTEMBRE 2019

5éme édition

Proposition de ligne éditoriale

 

Le principe est basé sur le fait de DONNER ET RECEVOIR. Parce que nous avons été formés à faire des films « avec » et non pas « sur » nous poursuivons cette façon de nous lier aux autres en considérant que nous formons une dynamique. Ainsi, Chacun de ceux qui envoient leur film au Festival participera aussi à l’organisation du Festival, au visionnage des films et à l’animation des débats.

 

Nous faisons un travail bénévole pour donner une visibilité au travail de chacun. Parce que nous sommes, pour beaucoup d’entre nous, passionnés par le documentaire et ses langages, ses enjeux, ses formes esthétiques et narratives. Notre but est de programmer toutes formes de films et donner , dans la mesure du possible, une visibilité à chaque création cinématographique. Nous souhaitons montrer différents regards sur notre monde, qui ont le désir commun de regarder ce monde avec une forme de bienveillance vis-à-vis d’autrui.

 

Nous essayerons, dans la mesure du possible, de faire en sorte que tous les films aient la possibilité d’être vus et nous essayerons de donner divers suivis à chaque film. Car nous sommes conscients de la difficulté de trouver des lieux spécifiques au documentaire et à sa diffusion. Nous ne sommes ni le Cinéma du Réel, ni Visions du Réel, mais parce que nous partageons un regard sur le réel, la condition humaine, et la situation économique et sociale du monde en tant qu’anciens élèves de Varan, notre Festival souhaite donner de la visibilité aux anciens stagiaires. Cette visibilité sera proposée dans le cadre du Festival AprèsVaran, ou dans le cadre du Ciné-Club mensuel ou trimestriel.

 

 

 

 


A propos de Mina Rad

Mina Rad est une réalisatrice documentaire. Elle a réalisé les film "Tienda Esquipulas" et "Pour moi le soleil ne se couche jamais". Par ailleurs, elle a travaillé comme reporter culturel pendant plus de 20 ans.

Laissez un commentaire