Tënk

Actualité Tënk 26 Mai


●● Cette semaine sur Tënk
Chronique d’un été de Jean Rouch, Edgar Morin (86 minutes, 1961)
Si vous ne connaissez pas encore Jean Rouch, il ne faut plus attendre ! Alors que le cinéaste et ethnologue français aurait fêté ses 100 ans ces jours-ci, nous vous proposons un focus sur ce pionnier du cinéma direct ! Découvrez l’immanquable et si enthousiasmant Chronique d’un été. Pendant l’été 1960, Edgar Morin, sociologue, et Jean Rouch vont enquêter sur la vie quotidienne des parisiens. Ouvriers, étudiants, employés, tous répondent à la redoutable, et pourtant essentielle, question : « Êtes-vous heureux ?« . Les témoignages ne manquent pas de résonner en nous.

Regardez également son très court Les Tambours d’avant : Tourou et Bitti, tourné au Niger. Ici se déroule sur plusieurs jours une danse de possession : les participants demandent au génie de la brousse de protéger les récoltes contre les sauterelles. Les tambours archaïques Tourou et Biti vont battre. Rouch dit « J’aurais dû m’arrêter de filmer mais je me doutais sans doute qu’il allait se passer quelque chose« . La transe commence. Tout est contenu dans ce plan-séquence de 9 minutes !

Chronique d’un été et Les Tambours d’avant : Tourou et Bitti ont en commun la démarche scientifique qui les anime, et ils dévoilent deux aspects du travail du chercheur : observer et provoquer la vérité. Pour comprendre davantage l’œuvre de Jean Rouch, nous vous invitons au cœur d’entretiens inédits.  En 1992, devant la caméra de Pierre-André Boutang, Jean Rouch raconteavec une élégance désinvolte, le trajet qui, dans l’après guerre, l’a mené de l’ingénierie à l’ethnographie et au cinéma. Histoires fabuleuses où éclatent le goût de l’aventure, l’humour et l’agilité de son esprit !
À dater de 1942, Jean Rouch ne quittera plus le continent africain. Né le 31 mai 1917, il décède en 2004 à Birni N’Konni, au Niger, sa terre d’adoption.

One + One de Jean-Luc Godard : ce film est un objet inestimable pour tous les fans du groupe mythique, The Rolling Stones ! D’un côté, il y a la création d’un tube planétaire, « Sympathy for the Devil », de l’autre des saynètes allégoriques au contenu politique féroce. Jamais aucun lien n’est explicité entre les deux, Godard laisse au spectateur le soin de résoudre l’addition laissée en suspens dans son titre. Dans le studio, grâce à un travail de mixage complexe où le son oriente le regard, on se met à penser qu’un morceau de rock pourrait bien changer l’Histoire… La musique comme moyen d’expression a rarement été aussi bien représentée que dans cette œuvre moderne et intarissable.

Sur notre plage Art, découvrez le travail du plasticien et sculpteur Raphaël Zarka avec deux films complémentaires : Rhombus Sectus et Le Polyèdre et l’Eléphant. Le rhombicuboctaèdre n’aura plus de secret pour vous !

Et parce que c’est la Fête des Mères ce weekend, nous vous conseillons un très beau film, en ligne depuis la semaine passée, sur le destin d’une femme : Les Larmes de l’émigration réalisé par Alassane Diago, qui nous livre ici le portrait d’une mère, la sienne.

Enfin, nous vous rappelons que les films de Luc Moullet sortent de notre programmation dans 7 jours ! Ne manquez donc pas le très drôle Ma première brasse, sa Genèse d’un repas, sa visite « touristique » de la ville de Foix. Sans oublier sa quête inlassable d’une nouvelle capitale française dans Imphy, capitale de la France et sa douteuse théorie sur sa région natale La Terre de la folie (coup de cœur).

En vous souhaitant un bon (long) weekend, nous attirons votre attention sur les nombreux courts métrages actuellement en ligne !

Bons films !

Sur Tënk dès aujourd’hui

Le Chemin noir

Abdallah Badis
78 minutes, 2009

L’immigration algérienne en France et la vie des travailleurs de la sidérurgie en Lorraine à travers l’enfance du cinéaste

Voyage autour de ma chambre

Olivier Smolders
26 minutes, 2008

Essai intimiste tissé des territoires et voyages, réels ou imaginaires du cinéaste, ou comment trouver sa place dans le monde

Le Polyèdre et l’Eléphant

Vladimir Léon
70 minutes, 2014

Suivi du travail du sculpteur Raphaël Zarka alors qu’il construit une forme étrange : un rhombicuboctaèdre

Rhombus Sectus

Raphaël Zarka
12 minutes, 2009

Le plasticien Raphaël Zarka observe la fréquentation de la bibliothèque nationale de Minsk dessinée comme un parfait rhombicuboctaèdre

One + One

Jean-Luc Godard
109 minutes, 1968

Séances d’enregistrement des Rolling Stones en studio pour raconter la création comme moyen d’expression et de contestation

Chronique d’un été

Jean Rouch, Edgar Morin
86 minutes, 1961

Été 1960. À Paris, Edgar Morin et Jean Rouch enquêtent sur la vie quotidienne de personnes de milieux et d’âges différents

Les Tambours d’avant : Tourou et Bitti

Jean Rouch
9 minutes, 1971

En un plan-séquence, réalisé dans le cadre de ses recherches ethnographiques au Niger, Rouch filme une danse accompagnée de tambours

Jean Rouch raconte à Pierre-André Boutang

Pierre-André Boutang
104 minutes, 2004

Entretiens, tournés en 1992, avec l’anthropologue et cinéaste qui raconte notamment sa rencontre avec l’Afrique et ses débuts de cinéma

Compétent dans sa branche

Olivier Bosson
22 minutes, 2004

Cartographie de la société de consommation française en 2004, sous forme d’album listant nos repères : plages, parkings, voitures, etc.

Dernières séances
encore 7 jours

La Terre de la folie

Luc Moullet
90 minutes, 2009

Foix

Luc Moullet
13 minutes, 1994

Imphy, capitale de la France

Luc Moullet
24 minutes, 1994

Ma première brasse

Luc Moullet
43 minutes, 1980

Genèse d’un repas

Luc Moullet
117 minutes, 1978

Don’t get Me Wrong

Adina Pintilie
50 minutes, 2007

Les Deux Marseillaises

Jean-Louis Comolli, André S. Labarthe
108 minutes, 1968

Sans ordonnance

Evelyne Agli
52 minutes, 2013

En équilibre

Anna Rok
10 minutes, 2014

Proches, film collectif

17ème promotion du Master Lussas/Grenoble
36 minutes, 2017

Je m’abonne !

A propos Mina

Mina Rad est une réalisatrice documentaire. Elle a réalisé les film "Tienda Esquipulas" et "Pour moi le soleil ne se couche jamais". Par ailleurs, elle a travaillé comme reporter culturel pendant plus de 20 ans.

Laissez un commentaire