Tënk

Actualité Tënk 3 mars


Cette semaine sur TënkQuelle est la place de l’humain dans l’univers ? Comment la vie est-elle apparue et a-t-elle pu émerger ailleurs que sur la Terre ? Après Opération Lune la semaine dernière, c’est une nouvelle exploration spatiale à laquelle nous vous convions aujourd’hui avec L’Aventure Rosetta. Cette fois-ci aucun canular en vue ! Au contraire, dans une proximité avec les chercheurs, nous sommes invités à suivre la dernière année de ce projet qui dura 20 ans. Il s’agit sans aucun doute de l’une des missions les plus ambitieuses de la conquête de l’espace, venant en 2014 couronner des siècles de recherche scientifique. À quelques 500 millions de kilomètres de notre planète, venez vous poser sur la comète 67-P !

Dans les entrailles de la Terre, là où les hommes n’ont plus de ciel ni d’étoiles pour les guider, il y a aussi des films qui naissent. Dans la mythique et oubliée mine de Potosi, en Bolivie, le halo de la lampe frontale est l’unique source lumineuse qui éclaire notre chemin. Ici, sous La Montagne Magique des hommes travaillent, marchent, mangent. À la rencontre de Tarzan et du Diable, cet essai, onirique, propose une déambulation magique dans le dédale d’une montagne au bord de l’effondrement. Défendu aux claustrophobes.

Lenteur majestueuse, port de tête gracieux, dos musclé : la silhouette de la danseuse et chorégraphe Nora Chipaumire nous marque par ce qu’elle dégage de force et de douceur tout à la fois. Figure majeure de la scène contemporaine, née au Zimbabwe en 1965, très connue aux États-Unis, elle déconstruit par sa pratique les stéréotypes sur « l’Afrique traditionnelle » tout en y puisant son ancrage. Entre documentaire, mise-en-scène et danse, Nora se saisit du film auquel elle donne son nom, pour revenir vers les paysages de son enfance. La musique, spécialement composée par Thomas Mapfumo, légende de la musique zimbabwéenne, est aussi formidable que le film Nora.
En partenariat avec Mediapart, découvrez également sur leur site le film Movement (R)évolution Africa. 9 chorégraphes africain(e)s, parmi lesquels nous retrouvons Nora, ont fait de leur corps un langage qui parle de tout un continent, l’Afrique. Nourris de ses traditions et son histoire, ils réinventent des formes d’expression puissantes, poétiques et sensuelles.

Maxime, éleveur porcin breton, est seul avec ses animaux, les tombereaux de merde et son labeur qui semble ne jamais prendre fin. Tourné en 1979 en Super 8, film-cauchemar sur l’agriculture industrielle, regardez Cochon qui s’en dédit. Par son travail sur la forme, Jean-Louis Le Tacon cherche à faire vivre le vertige nauséeux capitaliste. Et il y parvient ! Certaines images sont quasi surréalistes et l’horreur d’un élevage hors-sol nous saute au visage. Un grand classique du cinéma politique.

La semaine dernière, nous vous avons suggéré de passer 15 minutes philosophiques avec Michel Foucault. Réalisé 15 ans plus tard, découvrez aujourd’hui l’entretien parfaitement complémentaire mené en 1981 par André Berten : Entretien avec Michel Foucault.

Enfin, sachez que vous avez encore 7 jours pour voir Au nom du Père, de tous, du ciel, un film sensible et délicat sur le génocide rwandais : 15 ans après le drame, des hommes et des femmes racontent comment ils ont mené une résistance pour sauver des Tutsi. Il y a aussi notre coup de cœur Belovy et les courts métrages de John Smith : Worst Case Scénario et Lost Sound.

Bons films !

Sur Tënk dès aujourd’hui

Nora

David Hinton, Alla Kovgan
35 minutes, 2008

Dieu nous a pas fait naître avec des papiers

Luc Decaster
105 minutes, 2010

Cochon qui s’en dédit

Jean-Louis Le Tacon
37 minutes, 1979

Et là-bas souffle le vent

Lætitia Mikles
59 minutes, 2015

L’Aventure Rosetta aux origines de la vie

Jean-Christophe Ribot
53 minutes, 2015

La Montagne magique

Andrei Schtakleff
68 minutes, 2015

Entretien avec Michel Foucault par André Berten

André Berten
38 minutes, 1981

Dernières séances

Encore 7 jours

Au nom du Père, de tous, du ciel

Marie-Violaine Brincard
52 minutes, 2010

Belovy

Victor Kossakovsky
58 minutes, 1992

Territoire de l’amour

Alexander Kusnetsov
64 minutes, 2010

Les Dimanches avec Traute

Raphaël Harari
22 minutes, 2014

Komorebitatchi

Sophie Perrier, Masanori Omori
14 minutes, 2014

Personne

Hervé Nisic
90 minutes, 2000

Worst Case Scenario

John Smith
18 minutes, 2003

Putain ! Les pauvres

Thomas Reichlin, Jules Carrin
9 minutes, 2015

Lost Sound

John Smith
28 minutes, 2001


A propos Coordination Festival AprèsVaran

Le Festival AprèsVaran est un rendez-vous annuel organisé depuis 2014 par les anciens stagiaires des Ateliers Varan. Le Bureau des Anciens Élèves regroupe 1500 élèves formés depuis plus de 30 ans à Paris et à l’étranger. -En 2014, pour sa première édition, le festival se voulait être un hommage au son. -En 2015, lors de sa deuxième édition, le festival s’est focalisé sur le parcours de réalisateurs confirmés comme Julie Bertuccelli, Mariana Otero et Marie-Pierre Brêtas. -En 2016, le festival traite de l'écriture dans le documentaire.

Laissez un commentaire