V

2017 – Camille Lancry – PARLONS D’ELLES


PARLONS D’ELLES

60 min, 2017, France

Production : Ding Dong Prod

 

Synopsis : De Saint Germain des Prés à Cergy, comment résonne d’hier à aujourd’hui le combat pour l’égalité hommes-femmes dans la société française ? Fin 2016, des jeunes de l’École de la deuxième chance nous posent la question au fil de leurs rencontres avec les jurés du prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes.

 

indienCamille Lancry

Camille Lancry est géographe tropicale de formation et de cœur. Après avoir enfilé le costume d’Indiana Jones quelques temps, elle décide de revenir faire sa vie en France et devient journaliste grâce aux cours du CFJ. C’est à 28 ans qu’elle intègre l’équipe de l’émission Strip-tease : coup de foudre avec Jean Libon, le producteur de 70 ans, qui la forme. Elle réalise à ses côtés Rock’N Trolls, puis Mâche et crève. Forte de cette expérience, Camille poursuit sa formation aux Ateliers Varan. L’école lui donne des ailes vers un cinéma engagé. En 2015, elle monte sa société de production Ding Dong prod., un laboratoire qui a pour vocation d’interroger notre société en offrant de la dignité par l’image : l’impression, enfin, d’apporter sa voix et son regard pour mieux comprendre notre société : Je me compose est le premier gâteau. La recette fonctionne bien. En 2017, c’est La loi du genre qui sort du four.

Co-écriture : Zoé Cohen Solal
Montage : Lluna Abeil
Image : Emilie Aujé
Son : Antoine Rodet


A propos Coordination Festival AprèsVaran

Le Festival AprèsVaran est un rendez-vous annuel organisé depuis 2014 par les anciens stagiaires des Ateliers Varan. Le Bureau des Anciens Élèves regroupe 1500 élèves formés depuis plus de 30 ans à Paris et à l’étranger. -En 2014, pour sa première édition, le festival se voulait être un hommage au son. -En 2015, lors de sa deuxième édition, le festival s’est focalisé sur le parcours de réalisateurs confirmés comme Julie Bertuccelli, Mariana Otero et Marie-Pierre Brêtas. -En 2016, le festival traite de l'écriture dans le documentaire.

Laissez un commentaire