Tënk

Actualité Tënk 27 janvier


Cette semaine sur Tënk« Tu dis, où est passé ton alphabet d’avant les images (…) Tu dis, invente un mot pour tout ce qui est unique » nous murmure la voix hypnotique du réalisateur italien Claudio Pazienza dans Scènes de chasse au sanglier. Ce film étonnant, au titre pictural, se situe entre le poème, le film de famille et l’essai formel pur. Le cinéma de Pazienza, dont nous vous proposons 3 films dans notre plage Fragments d’une œuvre, est habité à la fois par sa propre présence, devant et derrière la caméra, mais aussi par celle de ses parents et de ses proches. Ici, la mort du père survient et plonge le réalisateur dans une méditation sur l’image et le souvenir qu’elle contient, retient ou délaisse. C’est ainsi qu’un parallèle se crée entre les images de chasse et la chasse aux images.
Exercices de disparition : notre coup de cœur ! Nous pourrions dire qu’avec ce film, Pazienza « récidive » : au décès de sa mère, pour lui la nécessité est alors celle de nommer, de décrire ce qui est là, devant lui, comme une manière de retenir ce qui s’efface. Est-ce que le deuil a une date de péremption… comme les yaourts ? Dialoguant avec son professeur de philosophie, l’auteur entreprend plusieurs voyages, statiques et géographiques.

Si les mots comptent pour Pazienza, il en est de même pour le célèbre Nanni Moretti. Réalisateur et acteur, héritier de Rossellini, il est un chef de file du cinéma actuel italien. Surtout connu pour ses œuvres de fiction, il réalise aussi quelques documentaires dont La Cosa. En 1989, le secrétaire du Parti communiste italien propose de changer de nom et de refonder le mouvement sur de nouvelles bases. Les voix des militants de toute l’Italie, du Piémont jusqu’en Sicile, se font alors entendre lors du débat que l’idée suscite. C’est que la fin d’un mot, c’est la fin d’un monde.

Dans notre plage Écoute, nous concluons cette semaine le cycle consacré à John Smith. Les courts métrages BlightWorst Case Scénario et Lost Sound sont donc rejoints aujourd’hui par The Black Tower et surtout l’incontournable et le plus célèbre des films de Smith : The Girl Chewing Gum12 minutes captivantes à voir absolument !

C’est avec plaisir que nous avons appris cette semaine la nomination aux César du film d’Alice Diop dans la section Court métrage : Vers la tendresse. Heureux hasard : le film est sur Tënk !!

Enfin, ne manquez pas les formidables films de Ben Russell : Let Each One Go Where He May,  He Who Eats Children et River Rites ! Vous avez encore une semaine pour voir également le décalé Bienvenue à Bataville, le désamianté La Part du feu et le photographique Noche Herida.

Bons films !

Sur Tënk dès aujourd’hui

Exercices de disparition

Claudio Pazienza
48 minutes, 2011

La Cosa

Nanni Moretti
59 minutes, 1990

Scènes de chasse au sanglier

Claudio Pazienza
46 minutes, 2007

La Route du pain

Hicham Elladdaqi
61 minutes, 2015

Tableau avec chutes

Claudio Pazienza
103 minutes, 1997

Le Zoo minuscule

Emmanuel Laurent
16 minutes, 1985

The Girl Chewing Gum

John Smith
12 minutes, 1976

The Black Tower

John Smith
24 minutes, 1987

Dernières séances

Encore 7 jours

Noche Herida

Nicolás Rincón Gille
86 minutes, 2015

J’habite le français

Chantal Briet
58 minutes, 2008

La Part du feu

Emmanuel Roy
88 minutes, 2013

Let Each One Go Where He May

Ben Russell
135 minutes, 2009

River Rites

Ben Russell
11 minutes, 2011

He Who Eats Children

Ben Russell
25 minutes, 2016

Bienvenue à Bataville

François Caillat
90 minutes, 2007

La Fille offrande

Mama Mbouobouo
59 minutes, 2014


A propos Coordination Festival AprèsVaran

Le Festival AprèsVaran est un rendez-vous annuel organisé depuis 2014 par les anciens stagiaires des Ateliers Varan. Le Bureau des Anciens Élèves regroupe 1500 élèves formés depuis plus de 30 ans à Paris et à l’étranger. -En 2014, pour sa première édition, le festival se voulait être un hommage au son. -En 2015, lors de sa deuxième édition, le festival s’est focalisé sur le parcours de réalisateurs confirmés comme Julie Bertuccelli, Mariana Otero et Marie-Pierre Brêtas. -En 2016, le festival traite de l'écriture dans le documentaire.

Laissez un commentaire