Tënk

Actualité Tënk 2 décembre


Cette semaine sur Tënk
Une idée cadeau pour les fêtes ? Maintenant disponible : offrez 6 mois ou 1 an d’abonnement à vos proches !Parce que nous mettons à l’honneur cette semaine le festival du film documentaire de Saint-Louis du Sénégal, qui débutera dès lundi prochain, la programmation s’annonce très africaine !

Regardez le remarqué Samir dans la poussière (Maroc) : le film rencontre actuellement un succès en festivals avec déjà quelques prix, notamment celui du Moyen métrage le plus innovant au festival Visions du Réel 2016.
Découvrez également Bakoroman (Burkina Faso) et Gangster Backstage (Afrique du Sud).

Le Troisième vide : c’est ainsi que le réalisateur burundais Eddy Munyaneza intitule son film et nomme ce que représente pour son pays le troisième mandat du président Pierre Nkurunziza. Personnel et engagé, ce journal filmé de 23 minutes témoigne de la grave crise politique que traverse le Burundi depuis près de deux ans.

Guidé par les Coups de cœur que nous vous suggérons chaque semaine, vous avez peut-être découvert le très beau film de la réalisatrice camerounaise Ariane Astrid Atodji : Koundi et le Jeudi national (encore 22 jours). Cette fois, c’est au Bénin que la cinéaste nous invite avec ce deuxième documentaire La souffrance est une école de sagesse. Au-delà d’une quête des origines, c’est un véritable voyage initiatique qui nous est ici donné en partage.

Si ce soir c’est d’un grand film politique dont vous avez besoin : nous vous conseillons Mur de Simone Bitton, soit une méditation cinématographique personnelle sur la folie et l’absurdité du contexte politique au Moyen-Orient. Le long du gigantesque mur de séparation érigé en Cisjordanie, la réalisatrice – qui se définit volontiers comme « une juive arabe qui n’aime pas les murs et les frontières » – se met à l’écoute des mots du quotidien et des chants du sacré, en hébreu et en arabe, qui résistent encore aux discours de la guerre.

Et pour vous rappeler les superbes films qui sortent bientôt de sélection, ne manquez pas Nature et Nostalgie (beaucoup), La Traversée (passionnément) et l’incontournable Black Harvest (à la folie).

Bons films !

Sur Tënk dès aujourd’hui

Samir dans la poussière

Mohamed Ouzine
61 minutes, 2015

Mur

Simone Bitton
100 minutes, 2004

Le Troisième vide

Eddy Munyaneza
23 minutes, 2016

Flying Solo – Alex Maclean

Odile Fillion
52 minutes, 2003

Abattoirs

Thierry Knauff
11 minutes, 1987

Gangster Backstage

Teboho Edkins
38 minutes, 2013

Bakoroman

Simplice Ganou
62 minutes, 2011

La souffrance est une école de sagesse

Ariane Astrid Atodji
72 mintes, 2014

Dernières séances

Encore 7 jours

Dernier Paysage

Josef Nadj
51 minutes, 2006

Les Éclats – Ma gueule, ma révolte, mon nom

Sylvain George
84 minutes, 2011

Being Bruno Banani

Suzann Wentzlaff, Jörg Junge
98 minutes, 2014

Au temps des litchis

Julie Anne Melville
26 minutes, 2013

La Chambre bleue

Paul Costes
48 minutes, 2015

Nature et Nostalgie

Digna Sinke
88 minutes, 2010

Kiamou

Benoit Guichon
17 minutes, 2015

La Bouscarle

Arnaud de Mezamat, Elisabeth Coronel
30 minutes, 2000

Black Harvest

Bob Connolly, Robin Anderson
87 minutes, 1991

La Traversée

Elisabeth Leuvrey
72 minutes, 2012


A propos Coordination Festival AprèsVaran

Le Festival AprèsVaran est un rendez-vous annuel organisé depuis 2014 par les anciens stagiaires des Ateliers Varan. Le Bureau des Anciens Élèves regroupe 1500 élèves formés depuis plus de 30 ans à Paris et à l’étranger. -En 2014, pour sa première édition, le festival se voulait être un hommage au son. -En 2015, lors de sa deuxième édition, le festival s’est focalisé sur le parcours de réalisateurs confirmés comme Julie Bertuccelli, Mariana Otero et Marie-Pierre Brêtas. -En 2016, le festival traite de l'écriture dans le documentaire.

Laissez un commentaire