Capture d’écran 2016-04-20 à 11.33.25

Festival 2016 – Débat avec Sylvia Guillet, réalisatrice de UNE FEMME EFFACÉE


-UNE FEMME EFFACÉE

49 min, 2015, France, Varan 2013

TS Productions

Co-production : Paris-Brest Productions

Avec le soutien du CNC, de la région Bretagne et de France 3 National.

[Sélection Traces de vies 2015 et Rencontres du Cinéma Européen de Vannes 2016]

Synopsis : Par effraction, un fantôme est entré dans ma vie : une femme, à demi effacée sur une photographie ancienne. Troublée par cette découverte, je mène l’enquête pour retrouver la mystérieuse inconnue et découvrir son histoire. Mais si, en la cherchant, c’était moi-même que je trouvais ?

 

Sylvia Guillet est originaire de la région nantaise et vit à Paris depuis une dizaine d’années. Elle a réalisé plusieurs courts et moyens métrages dont « Le serrurier » et « Le vivier » (Canal plus) et dernièrement « From Boston » (Arte) avec Evelyne Didi. Son film « O jeunesse » a fait partie de la collection  » Corps » pour Arte. Le style fantastique inspire clairement son cinéma. « Une femme effacée » est son premier film documentaire.Sylvia Guillet est originaire de la région nantaise et vit à Paris depuis une dizaine d’années. Elle a réalisé plusieurs courts et moyens métrages dont « Le serrurier » et « Le vivier » (Canal plus) et dernièrement « From Boston » (Arte) avec Evelyne Didi. Son film « O jeunesse » a fait partie de la collection  » Corps » pour Arte. Le style fantastique inspire clairement son cinéma. « Une femme effacée » est son premier film documentaire.


A propos Coordination Festival AprèsVaran

Le Festival AprèsVaran est un rendez-vous annuel organisé depuis 2014 par les anciens stagiaires des Ateliers Varan. Le Bureau des Anciens Élèves regroupe 1500 élèves formés depuis plus de 30 ans à Paris et à l’étranger. -En 2014, pour sa première édition, le festival se voulait être un hommage au son. -En 2015, lors de sa deuxième édition, le festival s’est focalisé sur le parcours de réalisateurs confirmés comme Julie Bertuccelli, Mariana Otero et Marie-Pierre Brêtas. -En 2016, le festival traite de l'écriture dans le documentaire.

Laissez un commentaire