leonardo Antoniadis

Léonardo Antoniadis


Tout au long du festival les photos des deux dernières éditions du festival seront projetées entre les films. Celles-ci sont l’œuvre de Léonardo Antoniadis, que nous ne pourrons jamais remercier assez pour son travail dévoué.

 

Né à Rosario, Argentine, Leonardo Antoniadis fait des études en anthropologie et s’initie à la photographie à Buenos Aires. Ses premières expériences en photographie de presse se font dans le cadre de journaux locaux et dans le magazine du service « Paz y Justicia » dirigé par le prix Nobel de la Paix, Adolfo Pérez Esquivel. En 1991, déjà en France, il travaille en tant que pigiste pour des journaux et magazines : L’événement du jeudi, l’Humanité, Libération, Le Monde. Des études en anthropologie visuelle et une formation à la vidéo (aux Ateliers Varan), l’ouvrent un horizon au cinéma documentaire.

A partir de 1996 il réalise des reportages pour des organes de presse étrangère : El Mundo, La Nacion, Svenska Dagbladet. Des reportages photographiques en profondeur et des vidéos documentaires sur des peuples Ocaina, Shipibo, Mataco, des habitants des bidonvilles en Amérique du Sud ou des Rom et Voyageurs en Europe ont été produits depuis les années 80.

En parallèle au travail professionnel de prise de vue il enseigne la photographie de reportage à Spéos Photographic Institute à Paris depuis 2002.

 

facade 2_basse def


A propos Mina

Mina Rad est une réalisatrice documentaire. Elle a réalisé les film "Tienda Esquipulas" et "Pour moi le soleil ne se couche jamais". Par ailleurs, elle a travaillé comme reporter culturel pendant plus de 20 ans.

Laissez un commentaire