Saigneurs

2016 – Saigneurs – Les films des AprèsVaran au Festival Cinéma du Réel – Vincent Gaullier & Raphaël Girardot


Saigneurs

Vincent Gaullier, Raphaël Girardot

2016 / France / 97 min

Mardi 22 Mars 21H00 Cinéma 1
Mercredi 23 Mars 17H00 Centre Wallonie Bruxelles
Vendredi 25 Mars 16H30 Luminor Hôtel de Ville

Découpeurs, estampilleurs, saigneurs… Autant de métiers qui correspondent aux trente tâches de la chaîne de mille personnes du hall d’abattage où les réalisateurs ont réussi à filmer. Fait rare, ils ont pu s’entretenir avec les employés pendant leur service, malgré le bruit et la cadence. Tout commence par une attente : des mouvements en apparence pour rien, sans le sang des bêtes – les sept minutes de gymnastique obligatoires. Une fois la chaîne lancée, frappe bien sûr le « sale boulot », la rapidité experte de l’éviscération et du dépeçage. Mais le cadrage et l’équilibre entre image et parole rejettent tout sensationnalisme. Pas question non plus de se focaliser sur le moment de l’abattage proprement dit. Les entretiens mettent au jour le système hiérarchique reposant sur une précarité chronique, redoublée par le risque d’accident. Peu à peu, sur l’évidente souffrance animale se calque une souffrance humaine tout aussi palpable, physique – à tel point que la douleur en vient à définir le travail : « J’ai les épaules qui craquent… C’est peut-être ça, le travail, allez savoir. Je suis pas cassé, alors je reste… », lâche un employé. Sans forçage discursif, le film trouve dans cette usine d’un type particulier un exemple hyperbolique de la condition actuelle de travailleur à la chaîne – celle d’une optimisation des forces à tout prix, jusqu’à « casser du bonhomme ». (Charlotte Garson)

 

Production : Iskra, .Mille et Une. Films
Print source : Iskra


A propos Mina

Mina Rad est une réalisatrice documentaire. Elle a réalisé les film "Tienda Esquipulas" et "Pour moi le soleil ne se couche jamais". Par ailleurs, elle a travaillé comme reporter culturel pendant plus de 20 ans.

Laissez un commentaire