Capture d’écran 2016-03-08 à 10.35.22

2015 – Adrianna Komives & Susana Kourjian – Et si on parlait du montage – Transocean


Et si on parlait du montage – Adriana Komives & Susana Kourjian – Transocean.

« Et si on parlait du Montage ? » est le début d’un cycle de réflexion autour de l’art du montage. Nous commençons ce cycle par le film d’ Adriana Komives, TRANSOCEAN. Lors de cette soirée, nous avons regardé ce film ensemble aux Ateliers Varan. Puis, nous avons débattu avec Adriana Komives la réalisatrice et Susana Kourjian la monteuse du film.

Lors de ce cycle de projections « Et si on parlait du Montage. » nous essayons d’analyser cette part de l’écriture cinématographique avec les réalisateurs, les monteurs invités et nos partenaires.

 

Synopsis de Transocean : Mes parents sont nés à Budapest, mais pas moi. Dans un bateau, il y avait ma mère. Dans l’autre, mon père. Ils quittaient tous les deux la Hongrie pour toujours. C’est comme ça que je suis née au Brésil. Mais ma maison, je l’ai longtemps cherchée…

 

Adriana Komives est née au Brésil en 1964 de parents hongrois. Elle arrive à Paris à l’âge de 20 ans pour faire les Ateliers Varan, et y reste pour terminer ses études à l’IDHEC. Engagée ensuite dans la carrière de montage, elle réalise néanmoins quelques courts-métrages et films documentaires (Prish, Les Lucioles, Tous les Enfants sont fous, A Republica do Futebol et Transocéan, son premier long-métrage). Elle monte avec des réalisateurs comme Michel Follin, Elisabeth Kapnist, Virginie Linhart, Patricia Mortagne des documentaires produits pour la TV française. Elle entre aux Ateliers Varan en 2010 et développe depuis une carrière dans l’enseignement en France et à l’étranger, à l’INA, à la Femis, au Fresnoy, à Doc Nomads (Lisbonne – Bruxelles – Budapest). Cette année, elle va initier un Atelier Varan d’Ecriture documentaire au Brésil. L’écriture de dessins animés vient compléter ces activités dans l’audiovisuel.

Susana Kourjian est née au Brésil, dans une famille d’origine arménienne. Après des études en Physique et en Cinéma, elle commence une carrière de montage dans le milieu publicitaire au sein d’une des meilleures agences de São Paulo. En 1998, elle quitte le Brésil pour la France et développe son activité de monteuse dans le documentaire, travaillant avec une vingtaine de réalisateurs dans diverses maisons de production. Aujourd’hui, elle collabore notament avec le duo de réalisateurs Riou et Pouchain dans la réalisation de leurs films autour de thématiques culturelles pour la TV française. Elle a participé à la confection de Transocéan aux côtés de Adriana Komives tout au long du processus de travail.


A propos Mina

Mina Rad est une réalisatrice documentaire. Elle a réalisé les film "Tienda Esquipulas" et "Pour moi le soleil ne se couche jamais". Par ailleurs, elle a travaillé comme reporter culturel pendant plus de 20 ans.

Laissez un commentaire