Mia Engberg - Photo film

« Belleville Baby » de Mia Engberg


Mia Engberg - Photo réalisateur

Projection le vendredi 25 avril à 20h

Mia Engberg est une réalisatrice et productrice installée à Stockholm. Elle a réalisé de nombreux courts métrages et documentaires en Suède, aux États-Unis, en France et est l’une des réalisatrices de la société STORY. Mia enseigne également la réalisation à la ”Stockholm Academy of Dramatic Arts”.

Mia Engberg - Photo film

En 2013, le film a obtenu la Mention spécial du Jury au “Gothenburg International Film festival” et le Prix du meilleur documentaire long métrage au “Dokufest Prizren Kosovo” et au “Tempo International documentary festival”. Il a également été sélectionné à la 63e édition de la Berlinale dans la section “Panorama”.

Q- Comment est née l’idée du film ?

J’ai reçu un appel de Paris d’un amant perdu depuis longtemps. Cela m’a fait penser aux années que j’ai passé à Paris avec cet homme. Je me suis rappelée des émeutes du printemps 1994, de son vespa et du chat nommé Baby. Je voulais faire un film, c’est ma façon de comprendre ce qui se passe dans la vie.

Q- Quel est le rapport filmeur-filmé dans ce film ?

« Le filmé » n’est pas vraiment filmé car je voulais le protéger dans ce film. J’ai travaillé avec des voix et des images non-figurant pour éviter de l’exposé.

Q- Parlons de l’écriture de montage et la structure de la narration dans ce film ?

Les dialogues téléphoniques dans le film sont basés sur mes souvenirs des vraies dialogues, mais ils sont pas « vraies ». J’ai tout écrit et enregistré avec un acteur français, Olivier Desautel. J’ai mis longtemps pour trouver la forme du film. J’ai passé plus d’un an dans la salle de montage pour le mettre en place. J’ai fait l’écriture, la caméra et le montage moi-même parce que je ne pouvais pas communiquer ce que je voulais faire avec un équipe.

Q Qu’est-ce que Ateliers Varan vous a apporté dans votre carrière ?

Tout ! C’était ma première formation en cinema et ça a tout démarré ! C’est aux Ateliers Varan que je me suis rendu compte que je voulais dédier ma vie au cinéma documentaire. Aujourd’hui j’ai une boîte de production en Suède qui produit uniquement des films documentaires (www.story.se) – les miens et ceux des autres – et j’enseigne le cinema documentaire à la « Stockholm Academy of Dramatic Arts ». « Belleville Baby » est mon premier film qui n’est pas du « cinema direct », j’ai été très fidèle aux idées de Jean Rouch !


A propos Mina

Mina Rad est une réalisatrice documentaire. Elle a réalisé les film "Tienda Esquipulas" et "Pour moi le soleil ne se couche jamais". Par ailleurs, elle a travaillé comme reporter culturel pendant plus de 20 ans.

Laissez un commentaire