Capture d’écran 2016-02-25 à 15.01.28

2014 – Interview de Daniel Deshays – Débat autour du son – Festival APRESVARAN


Interview de Daniel Deshays – Débat autour du son – Festival APRESVARAN 2014.

Forcer l’écoute, pour une « veille » sur la construction sonore du cinéma.
Une des hypothèses pour ce premier festival serait de tenter, durant les projections, de conserver la conscience de notre écoute. Etre tout ouïe, mais plus encore en demeurer conscient tout au long de la projection n’est guère facile. Il faut forcer son écoute pour parvenir à percevoir ce qui se passe du côté du son. Cette attention soutenue permettrait d’introduire à la création d’une sorte de « veille » sur la construction sonore filmique.
Si, depuis son origine, le cinéma a travaillé avec le son, il est nécessaire de rappeler à chaque nouvelle génération de cinéaste que la construction sonore lui appartient. Rappeler que réaliser nécessite de faire un retour sur écoute, pour se révéler ce que l’on a construit à son insu, ce qui a échappé, tant on vit le film dans l’instant ; le synchronisme empêchant d’entendre ce qui travaille sur cette face cachée du cinéma.

Réalisateur sonore, Daniel Deshays a travaillé durant quarante années pour le cinéma, le disque et le théâtre. Il a fondé l’enseignement du son à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts et dirige l’enseignement de la conception sonore à l’ENSATT. Il a publié notamment “Pour une écriture du son” et “Entendre le cinéma” aux éditions Klincksieck.


A propos Mina

Mina Rad est une réalisatrice documentaire. Elle a réalisé les film "Tienda Esquipulas" et "Pour moi le soleil ne se couche jamais". Par ailleurs, elle a travaillé comme reporter culturel pendant plus de 20 ans.

Laissez un commentaire