Capture d’écran 2016-03-21 à 09.44.51

2014 – Angelo Caperna, débat après projection au Festival AprèsVaran – Une homme médiocre en cette époque de prétendus surhommes


Angelo Caperna, débat après projection au Festival AprèsVaran 2014 – Une homme médiocre en cette époque de prétendus surhommes.

Synopsis : Quelles sont les ressources des hommes ordinaires quand la violence prend le pouvoir ? Quels sont la place de l’intellectuel et de l’artiste, leur rôle et leur fonction, dans une société en crise ? Dans son journal intime
Ranuccio Bianchi Bandinelli raconte sa trajectoire d’homme médiocre, comme il se définit, qui vit la dégradation d’une société prise au piège du fascisme. Ironie du sort, il sera un jour réquisitionné pour servir de guide
aux surhommes de son époque, Hitler et Mussolini.

Le film a été en compétition du 36ème Cinemed en 2012 et a reçu le Prix spécial du jury au 20ème Festival international de Tétouan.

Angelo Caperna, né à Rome en 1960, arrive à Paris en 1989 où il découvre en même temps la langue française et le cinéma documentaire d’auteur. Trois ans plus tard il réalise son premier film “‘O core mio – Chansons napolitaines” pour la Sept (Vues sur les Docs – Marseille). Son deuxième film, “Le dossier Melbouci”, est sélectionné notamment aux Etats Généraux du Documentaire de Lussas.


A propos Coordination Festival AprèsVaran

Le Festival AprèsVaran est un rendez-vous annuel organisé depuis 2014 par les anciens stagiaires des Ateliers Varan. Le Bureau des Anciens Élèves regroupe 1500 élèves formés depuis plus de 30 ans à Paris et à l’étranger. -En 2014, pour sa première édition, le festival se voulait être un hommage au son. -En 2015, lors de sa deuxième édition, le festival s’est focalisé sur le parcours de réalisateurs confirmés comme Julie Bertuccelli, Mariana Otero et Marie-Pierre Brêtas. -En 2016, le festival traite de l'écriture dans le documentaire.

Laissez un commentaire