Image.1389256691742

2014 – Kazuhiro Soda – « Senkyo 2 », une plongée dans le Japon post-Fukushima


« Senkyo 2 », une plongée dans le Japon post-Fukushima

vendredi 28 mars 2014 – 14H18

Kazuhiro Soda, le cinéaste japonais dans son film Senkyo 2 emporte les spectateurs dans la narration de son récit, tout cela durant 149 minutes et les spectateurs découvrent la situation tout comme le réalisateur et oublie la durée de ce film.

La caméra de Kazuhiro suit la campagne électorale de Yamauchi, candidat anti-nucléaire, à Kawasaki. La caméra et les spectateurs observent, découvrent et suivent pas à pas son histoire.

Le cinéma de  Kazuhiro est un cinéma direct et sa caméra est un œil contemplatif qui saisit toute la théâtralité du quotidien et l’indifférence des citoyens face à la présence des candidats qui les saluent dans les rues. Tout comme dit l’ un des candidat électoral et un politicien devant la caméra « Vous ne créez rien, vous ne faites qu’enregistrer mon comportement naturel ! »

Senkyo 2 est la suite de Senkyo qui avait été présenté au Festival du cinéma du Réel en 2007.

Dans Senkyo 2, Kazuhiro suivait la campagne bringuebalante de Yamauchi, candidat sans expérience parachuté par le Parti libéral-démocrate japonais à Kawasaki.

Senkyo 2 est donc un deuxième portrait de Yamauchi qui est reparti faire campagne en 2011. Celle-ci s’opère dans un contexte bien différent. Meurtri par l’incident tout récent de Fukushima (à 250 kilomètres), il candidate désormais sans parti, seul contre le nucléaire. Si sa campagne sans voiture sonorisée ni poignées de main réjouit par sa dimension burlesque, le film montre aussi combien le personnage attachant du candidat et son indépendance ainsi que son combat anti-nucléaire peut toucher la compassion des spectateurs .

Senkyo 2 nous invite à aimer le personnage du film Yamauchi et à réfléchir sur le combat anti-nucléaire et les comportements des citoyens japonais face aux risques.

 Image.1389256691744

Les vidéos

Cette article a été publié le jeudi 28 mars 2014 dans Opinion Internationale.


A propos Mina

Mina Rad est une réalisatrice documentaire. Elle a réalisé les film "Tienda Esquipulas" et "Pour moi le soleil ne se couche jamais". Par ailleurs, elle a travaillé comme reporter culturel pendant plus de 20 ans.

Laissez un commentaire